Simone Veil (1927-2017) France

— En lien avec notre collaboration avec l’artiste Olivia Giboz autour de la figure emblématique de Simone Veil.

Moi Simone Veil, je vous affirme… n’ayez pas peur de vos idées, de votre rébellion, elle est force créatrice. Les hommes et les femmes sont capables du pire mais aussi du meilleur. Nous le savons, la puissance de la vie doit triompher. Il faut vivre et ressentir sans jamais s’arrêter.

Je tiens tête à la bien-pensance parfois limitée dans sa conformité, aux hommes politiques souvent trop couvés depuis leur plus tendre enfance. Les vrais combats sont ceux qui viennent du coeur et « l’amour ne se crie pas, il se prouve ».

En 1945, lors de mon retour et après avoir vécu la déportation dans un convoi de la mort à l’âge de seize ans et demi, je suis une des rares rescapés d’Auschwitz. Ma famille fut littéralement décimée.

En 1974, alors Ministre de la Santé, les contours de ma vie se dessinent encore davantage lors de mon discours à l’Assemblée nationale pour l’adoption de la loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Ce que nous écrivons au fil des jours, des mois, des années sert à transmettre et imaginer la société qui n’est déjà plus à l’heure où nous parlons et écrivons, mais qui sera.

« Je n’aime pas l’expression devoir de mémoire, le seul devoir c’est d’enseigner et de transmettre ! »

Simone Veil

Retrouvez notre planche insolite La connaissance dans la peau, Femmes Femmes Femmes, notre tatouage unitaire Simone Veil et notre broche culturelle Simone Veil !

Pour écouter le grand discours historique de Simone Veil, c’est ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *