Dauphin Hector

« Ces gens n’ont pas construit de cathédrales de pierres que tous peuvent admirer. Les cathédrales qu’ils ont construites, ce sont leur rêves, leurs lois, leur vie en harmonie avec le monde qui les entoure et si tu n’entres pas dans leurs pensées, tu ne peux voir ce qu’ils ont bâti. »

(Martin Préaud, Docteur en anthropologie sociale et éthnologique à propos des aborigènes.)

Vous vous réveillez transi de froid. Des bribes de souvenirs, à moins que ce ne soient des rêves, hantent les frontières de votre conscience. Hésitant entre songe et réalité, vous décidez d’avancer.

Le jour se lève, il promet d’être chaud. Autour de vous, un désert couvert de touffes d’une végétation éparse et famélique. Puis soudain, vous le voyez en levant les yeux. Cet énorme plateau rouge flamboyant dont le sommet s’élève à 348 mètres au-dessus du niveau de la plaine environnante. Vous sentez que vous touchez au but. ULURU vous murmure le vent ; ULURU répétez-vous machinalement entre vos lèvres desséchées.

Vous voici soudainement revenu au « temps du rêve », époque mythique ou Baiame, le premier être, rêva le monde et lui donna sa forme…

DAUPHIN HECTOR

Vous êtes sur une plage et assistez médusé à un spectacle extraordinaire : Luma-Luma, le cétacé, sort de l’eau et prend l’apparence d’un homme. Il s’empresse alors de voler les épouses de deux pêcheurs partis à la pêche. Et il est très gourmand et lorsqu’il trouve des mets particulièrement savoureux, il les déclare sacrés. Du coup les hommes ne les touchent plus et Luma-Luma peut les engloutir. Ou qu’il aille, il enseigne les rituels sacrés aux hommes. Et même si les gens meurent autour de lui, il n’y prête pas attention et continue à manger la nourriture sacrée. Les hommes décident enfin de se débarrasser de lui. Ils le piègent sur la plage et le tuent. Son corps se retransforme en cétacé au moment de regagner les flots…u

Famille : Delphinidae

Espèce : Cephalorhynchus hectori

Taille : à l’âge adulte, la longueur d’un mâle varie entre 125 et 145 cm alors qu’une femelle peut mesurer une quinzaine de centimètres de plus.

Poids : Le poids d’un adulte oscille entre 50 et 60 kg

Lieu de vie :  le dauphin d’Hector possède l’une des aires de répartition les plus petites de tous les cétacés de la planète. Seul cétacé endémique de Nouvelle-Zélande, il nage le plus souvent à moins de 7 kilomètres des côtes, à une vingtaine de mètres de profondeur. Sa présence a toutefois été détectée jusqu’à 100 mètres sous la surface et à 35 km du littoral. Animal social, il est le plus souvent observé par groupes comptant 2 à 8 membres.

Régime alimentaire : Opportuniste. Il se nourrit essentiellement de poissons, calmars, et parfois des crustacés.

Création de texte original : Eric Castille

Illustration originale pour ars in cute : Aurélie de Broüard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *