Patti & Robert

J’ai envie de raconter notre histoire depuis le Chelsea Hotel, là où la nuit appartenait aux amants, là où la nuit nous faisait l’amour.

Tu te souviens ?

C’était en 1969, nous nous étions rencontrés deux ans avant, mais avions posé nos maigres valises là, sous les toits, dans cette chambre qui devint notre antre, notre zone adorée d’inconfort, notre performance artistique.

Tu te souviens ?

Tu photographies, je pose. Tu colles, je décolle. Tu lis, j’écris. Tu écoutes, je chante. Tu pleures, je souris. Tu tombes, je te relève. Tu aimes, j’aime aussi.

Parce que nous nous aimons, même quand nous en aimons d’autres. Nous nous aimons d’un amour gémellaire, d’un amour lumineux et sombre, d’un amour fou.

Tu te souviens ?

Les clubs où nous passions nos nuits, le rock n’roll qui dégoulinait de nos blousons de cuir, nos cheveux emmêlés et nos gorges sèches de trop consommer.

Tu te souviens ?

Les corps nus, masculin et féminin mélangés, l’androgynie de notre couple, notre ressemblance frappante, jamais l’un sans l’autre même quand nous nous sommes séparés.

Tu te souviens ?

Des chevaux, des oiseaux, pour moi, tu as tout photographié. Mon corps nu dans tes chemises, mes petits seins et ma frange brune, ta bouche charnue et tes yeux du désir.

Tu te souviens ?

La vie nous brûlait la peau, l’amour nous piquait les doigts. Il nous semblait que le temps, les chagrins, les ruptures, les coups durs, tout cela ne nous atteindrait pas.

Tu te souviens ?

Nous étions des enfants. Nous étions des amants. Nous étions des amis.

De nous deux, il reste les souvenirs, les chansons et les photographies.

L’amour de toute une vie.

For ever yours,

Patti.

Création originale de texte pour ars in cute : Lisa Balavoine

Retrouvez notre broche culturelle Patti & Robert

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quis, vel, Donec risus. leo. odio sed dapibus amet, consectetur dictum id